X

Ma présentation

Éditeur & Développeur du site : Paul FLYE SAINTE MARIE

Paul FLYE SAINTE MARIE – 36 ans depuis mars 2024, pacsé et deux enfants.
Voici ma présentation, j’espère qu’elle vous aidera à mieux me connaitre !

De « Chef de Project » à « Product & Service Owner Atlassian et Insuffleur Agile »

« La réalisation d’un projet se fait avant tout, grâce à une équipe soudée et attentive aux besoins des clients. »

La technique est indispensable pour la réalisation, mais une bonne maitrise des outils de communications du relationnel avec les clients et les outils de management d’équipe sont indispensables à la réussite d’un projet.

Les outils informatiques que nous utilisons aujourd’hui ne sont pas le fruit d’une seule et même personne, mais le fruit de centaines de personnes : des ingénieurs, des designers, des marketeurs qui ont conçu et analysé les besoins dans leurs moindres détails pour nous livrer un produit répondant à nos attentes.

Avant 2015 : Gestion de projet

Après mes études, je me suis diriger vers un emploi portant la responsabilité d’une équipe de développement informatique. Ce poste avait pour dénomination : Chef de projet.

Les qualités d’un chef de projet : l’alliance de la technologie et du management de projet

Mais qu’est que véritablement un « chef de projet ».

Il est simple de se donner ce « titre« , mais très difficile de répondre avec précision à ce qu’est.
Voici ma définition d’un chef de projet :

C’est une personne qui a en charge différents projets et qui s’assure de la bonne conduite de ces derniers.

C’est-à-dire :

  • 1. Analyser les besoins via des discussions avec la maîtrise d’ouvrage (appelée MOA) et les clients finaux.
  • 2. Planifier le projet :
    • A) Mise en place de l’analyse des risques liés au projet
    • B) Une première estimation de la charge de travail en Jours/Homme
    • C) Définir le périmètre du projet (acteurs et parties prenantes, flux, donnés, autres …)
    • D) Rédiger un Rapport de Pré-Projet pour récapituler les éléments précédemment vus et actés avec les parties prenantes du projet
  • 3. Spécifier les besoins de la MOA et du client final
    • A) Réévaluer constamment les risques liés au projet à tous les comités du projet
    • B) Une nouvelle estimation de la charge de travail en Jours/Homme et établissement d’un diagramme de Gantt
    • C) Définir les ressources attribuées du projet (MOA et maîtrise d’oeuvre / MOE)
    • D) Mettre en place les spécifications fonctionnelles et techniques du projet
  • 4. Valider ces besoins en mettant en place des comités de spécification, des comités de pilotage et des comités de projet
  • 5. Développer l’application et présenter à une période régulière des aperçus graphiques de l’application
  • 6. Préparer la recette métier avec la MOA et technique avec l’équipe.
  • 7. Livrer le produit en recette et effectuer les rotations de recette en assistant la MOA via des comités d’anomalies. (Remontée de bugs ou défaut de spécification par la MOA)
  • 8. Livrer le produit en production après validation de la recette.
  • 9. Suivre le projet via des comités de suivi pour évaluer la satisfaction et les futurs besoins liés au projet.

2015 à 2017 – Découverte de l’agilité et des outils Atlassian

En 2015, je découvre chez VSCT Technologies, une nouvelle façon de faire de la gestion de projet, des nouveaux outils et un nouveau mindset.

Bref, je découvre l’Agilité et les outils Atlassian.

Qu’est-ce que l’agilité ?

L’Agilité est une approche de gestion de projet qui se distingue par sa flexibilité et son adaptabilité. Contrairement à la gestion de projet en cycle en V, qui est linéaire et séquentielle, l’Agilité permet une évolution continue du produit à travers des itérations régulières. Le cycle en V, quant à lui, implique une planification détaillée et une livraison finale unique, sans possibilité de modification une fois les étapes validées.

Le Manifeste Agile, rédigé en 2001, met en avant quatre valeurs fondamentales : les individus et leurs interactions plus que les processus et les outils, des logiciels opérationnels plus qu’une documentation exhaustive, la collaboration avec les clients plus que la négociation contractuelle, et l’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan. Ces valeurs soulignent l’importance de la réactivité et de la collaboration étroite avec le client, permettant ainsi une meilleure réponse aux besoins changeants et une amélioration continue du produit.

En résumé, l’Agilité offre une approche plus dynamique et centrée sur le produit, tandis que le cycle en V se concentre sur le respect strict des étapes prédéfinies, ce qui peut limiter la capacité à s’adapter aux changements rapides et aux exigences fluctuantes des projets modernes.

Vous connaissez Giles ? J’aimerais lui rendre ses méthodes…

Les méthodes Agile sont des structures conceptuelles utilisées en gestion de projet et en développement logiciel, qui promeuvent des pratiques de travail flexibles, itératives et collaboratives. Ils sont conçus pour accueillir le changement et encourager une communication constante entre les équipes de développement et les parties prenantes.

L’objectif est de fournir des produits de haute qualité de manière efficace et réactive, tout en s’adaptant aux exigences évolutives des clients. Ils s’appuient sur les principes du Manifeste Agile pour créer un environnement où la réactivité et l’amélioration continue sont au cœur du processus de développement.

On les appelles aussi Frameworks Agile.

Les « cadres qui marchent »? Quels sont les frameworks Agile?

Voici quelques frameworks Agile populaires et une brève description de chacun :

  • Scrum : Un cadre de travail léger qui aide les personnes, les équipes et les organisations à générer de la valeur grâce à des solutions adaptatives pour des problèmes complexes.
  • Kanban : Une méthode visuelle pour gérer le travail au fur et à mesure de son avancement, en mettant l’accent sur l’amélioration continue et l’efficacité du flux de travail.
  • XP (Extreme Programming) : Une méthode qui se concentre sur l’excellence technique et une bonne conception du logiciel, favorisant la réactivité aux changements des exigences du client.
  • SAFe (Scaled Agile Framework) : Un ensemble de principes, de compétences, de pratiques et de rôles qui guident les entreprises dans l’adoption de l’Agilité à grande échelle.
  • LeSS (Large Scale Scrum) : Une approche de Scrum à grande échelle qui étend les pratiques de Scrum dans des contextes où plusieurs équipes travaillent sur un même produit.
  • Nexus : Un cadre qui guide plusieurs équipes Scrum travaillant ensemble pour livrer un produit intégré de manière cohérente.
  • Scrumban : Une méthode hybride qui combine les structures de Scrum avec la flexibilité de Kanban pour optimiser le flux de travail et la gestion des priorités.

Agilité – Nuage de mot de la société Orange.

Et les outils Atlassian dans tout ça ?

L’importance des bons outils en gestion de projets informatiques est cruciale pour le succès de tout projet, produit ou programme IT. Ces outils facilitent la communication interne et externe, permettent un suivi en temps réel des progrès du projet, et aident à coordonner les membres de l’équipe sur les tâches et les délais. Ils sont essentiels pour respecter les échéances, maîtriser les coûts, et pour une collaboration et des échanges fluides entre les membres de l’équipe.

Les produits Atlassian, tels que Jira Software et Confluence, sont conçus pour répondre aux besoins spécifiques de la gestion de projets IT. Ils offrent des solutions intégrées qui permettent de planifier, suivre et gérer le travail d’équipe de manière efficace.

Avec des fonctionnalités telles que les tableaux de bord personnalisables, les rapports en temps réel, et l’intégration avec d’autres outils, les produits Atlassian aident à maintenir une vue d’ensemble claire et à jour des projets, ce qui est indispensable pour prendre des décisions éclairées et pour une gestion de projet réussie.

Une bonne gestion des applicatifs Atlassian est fondamentale pour optimiser le delivery des projets IT. Elle permet de maximiser les performances des équipes en fournissant les moyens de collaborer efficacement grâce aux outils, solutions, modèles et bonnes pratiques de gestion des services d’Atlassian.

De ce que j’ai constaté, en exploitant pleinement ces outils, les équipes peuvent améliorer leur productivité, réduire les délais de mise sur le marché et augmenter la satisfaction des clients, ce qui est essentiel dans un environnement IT en constante évolution.

Et je suis donc devenu, Product Owner.

Kesako Product Owner ?

Il est simple de se donner ce « titre« , mais, comme chef de projet vu au dessus, il est très difficile de répondre avec précision à ce qu’est un Product Owner.
Voici ma définition d’un Product Owner :

Le Product Owner est un rôle important dans la méthodologie Agile. Il doit maximiser la valeur du produit en définissant les priorités, en gérant le backlog et en servant de lien entre l’équipe de développement et les parties prenantes pour s’assurer que les fonctionnalités livrées répondent aux besoins des utilisateurs

Voici une liste des tâches principales d’un Product Owner, ainsi que les compétences techniques (hard skills) et interpersonnelles (soft skills) nécessaires pour travailler efficacement avec son équipe et les parties prenantes :

Tâches d’un Product Owner :

  • Définir la vision du produit et planifier la roadmap.
  • Gérer le backlog produit, en s’assurant que les éléments sont clairs, estimables et réalisables.
  • Prioriser les fonctionnalités et les tâches en fonction de leur valeur ajoutée pour les utilisateurs et les parties prenantes.
  • Collaborer étroitement avec les utilisateurs finaux, les clients, les gestionnaires de produit, les chefs de projet et les équipes de développement.
  • Prendre des décisions cruciales concernant les fonctionnalités à développer et les investissements à réaliser.

Hard Skills :

  • Maîtrise des méthodologies agiles et des cadres de travail comme Scrum et Kanban.
  • Compétences en gestion de projet et en planification stratégique.
  • Connaissance technique et curiosité pour comprendre les aspects du développement logiciel et les exigences du produit.
  • Capacité d’analyse de données pour prendre des décisions basées sur des faits.

Soft Skills (et j’insiste la dessus) :

  • Excellentes compétences en communication pour faciliter la collaboration et la compréhension entre toutes les parties.
  • Capacité à résoudre les conflits et à négocier avec les parties prenantes pour trouver un terrain d’entente.
  • Leadership pour guider l’équipe de développement et maintenir la vision du produit.
  • Gestion du temps et des priorités pour respecter les délais et maximiser la valeur du produit.

Ces compétences permettent au Product Owner de naviguer dans l’environnement complexe de la gestion de projets informatiques, en assurant que le produit final répond aux besoins des utilisateurs tout en atteignant les objectifs commerciaux.

Outillons un product owner… avec les outils Atlassian !

Jira Software et Confluence sont des applications idéales pour les Product Owners car elles offrent une intégration transparente qui facilite la transition de la planification à l’exécution. Jira permet de suivre avec précision le progrès des tâches et des sprints, tandis que Confluence sert de plateforme centrale pour la documentation, les exigences produit et les spécifications de fonctionnalités. Ensemble, ils réduisent les changements de contexte et améliorent la collaboration, permettant aux Product Owners de convertir efficacement les user stories en résultats tangibles et de maintenir une communication claire avec toutes les parties prenantes

2017 à aujourd’hui – Mon approfondissement de l’agilité et des outils Atlassian

Et puis, en 2017, je débarque chez Kering.
Et on me donne la responsabilité des outils Atlassian.

La pandémie de COVID-19 a accéléré la transformation numérique à travers le monde, en particulier dans le secteur informatique, où la nécessité d’une flexibilité accrue et d’une collaboration à distance est devenue primordiale.

Les outils Atlassian, tels que Jira et Confluence, ont joué un rôle crucial dans cette transition, en permettant aux équipes de maintenir la continuité de leurs activités malgré les perturbations.

Ils ont offert des solutions stratégiques pour la gestion de projets, la communication et la collaboration en temps réel, ce qui a été essentiel pour les entreprises afin de s’adapter rapidement aux nouveaux modes de travail imposés par la pandémie.

La capacité de ces outils à intégrer des workflows numériques et à soutenir le télétravail a non seulement aidé les organisations à survivre pendant la crise, mais a également posé les bases pour une nouvelle ère de travail numérique plus résiliente et efficace.

Je ne peux pas résumé cela en quelques lignes, mais depuis 2017, je me suis ajoutés plusieurs casquettes.

  • Experts Atlassian
  • Product Owner des applicatifs Jira Software & Confluence afin d’adapté ces outils au contexte du groupe en configurant et en développant sur ces derniers.
  • Service Owner des applicatifs Atlassian: Jira Software, Confluence, OpsGenie, Status.
  • Tech Lead
  • Responsable d’une équipe.

Tout est détaillé sur la page de mon emploi : Groupe Kering – Kering Technologies, PARIS 6

Et insuffleur Agile… c’est à dire ?

Il n’y a pas de définition précise… mais j’aime dire qu’un insuffleur Agile, c’est …

Dans l’arène numérique où les idées prennent vie,
L’insuffleur agile, tel un coach, veille et guide.
Il est le phare dans la brume des processus,
Éclairant la voie vers le succès, sans excès.

Il n’est pas celui qui impose, mais qui inspire,
Encourageant les équipes à innover, à construire.
Dans le flux des tâches, il est la constance,
Un pilier de soutien, de persévérance.

Avec une touche de sagesse et d’humilité,
Il transforme la peur en possibilité.
Chaque obstacle devient un défi à relever,
Chaque erreur, une leçon à contempler.

Il est le gardien de l’agilité,
Prônant l’adaptation et la qualité.
Dans le ballet des itérations, il est l’artiste,
Qui peint sur la toile des projets, l’optimiste.

Ainsi, l’insuffleur agile, proche du coach,
Est le cœur battant de l’innovation, l’approche.
Un mentor, un guide, dans l’ère du numérique,
Un symbole d’espoir, de progrès dynamique.

J’espère que mon profil vous intéresse.
Si c’est le cas, appelez-moi.


Mon curriculum Vitae & mon dossier de compétences

Vous retrouverez les autres fichiers sur la page de Curriculum Vitae !

Curriculum Vitae (PDF)

CV-Paul-FLYE-SAINTE-MARIE.pdf - 346,52 Ko
127947 téléchargements - Mise à jour le 18/03/2024

Le site a besoin des cookies pour fonctionner !